Depuis quelques mois, le terme de digital learning manager fleurit sur les profils Linkedin, et remplit les thématiques de conférences. Mais qui sont vraiment les digital learning managers ? Quels sont leurs profils, leurs rôles, leurs activités ? 

Le métier du digital Learning Manager en une infographie

lns_abilways_digital-learning-manager

Un métier largement féminin et jeune !

Selon l’étude réalisée en 2016 par  par Lean Assembly,  près de 80% des digital learning managers sont des femmes, en poste depuis moins de deux ans. Leur poste a donc été créé récemment et correspond au besoin de renouvellement de l’e­learning. Autre fait notable : les digital learning managers sont à 75% âgés de moins de quarante ans.

Des missions variées : le rôle de la veille

Les digital learning managers sont­-ils des responsables formation digitaux ? Oui et non ! Tout comme les RF (Responsables Formation), les DLM sont chargés d’effectuer une veille active des prestataires (e-­learning, Moocs, Coocs, blended learning, serious game, réalité augmentée); mais la part accordée à la veille est encore plus importante pour les DLM.

Pour Sophie Rosier, directrice de l’académie digitale Axa, “La veille doit être dans notre ADN, sinon il ne faut pas faire de Learning ! ”. Rencontrer des startups innovantes et des acteurs confirmés pour les faire travailler ensemble dans des dispositifs globaux est l’un des objectifs affirmés, tout comme discerner le buzz des tendances des fond.

Transformer le positionnement stratégique de la formation

Pour Alexandre Lachaize, digital learning manager chez Safran, “ La vocation de l’université d’entreprise va au ­delà de la formation classique, il nous faut développer les compétences et cela passe par des dispositifs d’apprentissage qui ont parfois du mal à rentrer dans les cases “ : le digital learning manager est en donc aux avant-­postes de la transformation de la formation. Il ne gère plus un catalogue de formations et un pool d’organismes de formation, mais intervient en mode projet, sur des cycles courts et jongle entre les modalités pédagogiques.
Il a également un rôle de consultant interne, pour influencer la perception de la formation par les managers, les salariés et les dirigeants. Il milite pour une formation perçue non plus comme une obligation légale mais un investissement stratégique.

Concrètement, comment forme­-t­-il ?

Le digital learning manager est un chef de projet multi­-casquette : impliqué dans l’opérationnel, il coordonne les prestataires, les relations avec la DSI, le sponsor, encadre les campagnes de communication, applique les méthodes design thinking en conception pédagogique. Soucieux de l’expérience utilisateur et de l’impact, les DLM ont des exigences fortes en matière d’innovation pédagogique.

 Alors qu’est-ce qu’un Digital Learning manager : un chef de projet ? Un formateur ? Un ingénieur pédagogique ?

Ce manager est au cœur des entreprises qui souhaitent qui se digitaliser. Levier de la transformation numérique, le Digital learning manager est responsable de la formation digitale au sein des entreprises, des outils e-learning, et des contenus proposés. Son rôle : réinventer les formation et y insérer du digital !

 

Sources : Abilways Digital – Learn Assembly