Les entreprises sont désormais conscientes de l’importance qu’il faut accorder à la montée en compétences de leurs employés, tout en maîtrisant les coûts liés à la formation. Cela permet à la fois aux entreprises de développer chez leurs collaborateurs de nouvelles aptitudes utiles à l’entreprise et d’optimiser l’employabilité de leurs employés. Cela implique donc, selon un article paru sur le site My RH Line, de favoriser la culture d’apprentissage auprès des collaborateurs.

Il a été constaté que de plus en plus d’apprenants suivaient leur formation sur leur téléphone mobile

Cet article montre que dès 2016, de nouvelles préoccupations avaient d’ores et déjà envahi le monde de la formation : l’émergence des nouvelles technologies a facilité la mise en place de nouvelles pratiques d’apprentissage telles que :

  • le MOOC
  • la gamification
  • le e-learning par exemple

Mais depuis, ces nouvelles tendances se sont encore développées et de nouveaux formats de formation de plus en plus interactifs et virtuels ont récemment vu le jour.

La réalité virtuelle favorise l’interactivité en temps réel avec des formateurs tout en demeurant strictement virtuelle

Il est essentiel pour les entreprises – et les services des Ressources Humaines en charge de la formation – de se tenir au courant de ces dernières tendances et opportunités en matière de formations. En effet, il est probable qu’elles se retrouveront confrontées dans les années à venir à des employés de plus en plus exigeants et avides d’apprentissage.

Les nouvelles tendances de la formation en 2017

Le monde de la formation a ainsi vu émerger des pratiques et un vocabulaire nouveaux dans le cadre de la transformation numérique au cours des dernières années, comme l’affirme un article paru sur le site des Echos.

Ces évolutions répondent également aux nouveaux objectifs du monde de la formation, à savoir former à grande échelle, pour des coûts maîtrisés et de manière personnalisée. Voici donc les quatre grandes tendances du monde de la formation en 2017 :

1. Adaptive Learning 

A mi-chemin entre Big Data, sciences cognitives et algorithmes, cette nouvelle méthode d’enseignement vise à personnaliser au mieux l’expérience d’apprentissage de chaque apprenant en s’adaptant à son profil.

2. Mobile first

Il a été constaté que de plus en plus d’apprenants suivaient leur formation sur leur téléphone mobile. De nombreuses applications mobiles ont donc été développées pour donner vie au « mobile learning ».

Le Blended Learning consiste à mêler des formations en présentiel et des formations virtuelles

3. Réalité virtuelle

Dans le cadre d’une pédagogie immersive, la réalité virtuelle favorise l’interactivité en temps réel avec des formateurs tout en demeurant strictement virtuelle. Cela permet aux apprenants de se connecter n’importe où dans le monde à leur cours virtuel et de diminuer, entre autres, les coûts de déplacements pour les entreprises.

4. Blended Learning

Dernière tendance omniprésente dans le monde de la formation aujourd’hui, le Blended Learning consiste à mêler des formations en présentiel et des formations virtuelles grâce à des techniques immersives introduite au sein de pédagogies plus traditionnelles.

Une révolution des méthodes d’apprentissage

Ces différentes évolutions ont aussi vu le jour parce que les apprenants étaient également en pleine évolution. L’article des Echos insiste notamment sur le modèle du « Modern Learner », un apprenant débordé, souvent distrait et impatient, tout en étant très exigeant en termes d’outils et d’innovations. Il est donc essentiel de savoir capter son attention en lui proposant des solutions d’apprentissage attractives et efficaces.

Ces différentes évolutions ont aussi vu le jour parce que les apprenants étaient également en pleine évolution

Enfin, au-delà même des nouvelles tendances du monde de la formation et des innovations en termes de formules et de moyens, les entreprises peuvent également compter sur le récent système du CPF pour le financement des formations de leurs employés. Ce Compte Personnel de Formation mis en place en 2015 en remplacement du DIF -Droit Individuel à la Formation- permet en effet de faire financer des projets de formation par l’OPCA -Organisme Paritaire Collecteur Agréé-.

Le rôle des Ressources Humaines

Les services des Ressources Humaines en charge de la formation professionnelle peuvent d’ailleurs jouer un rôle clé auprès des employés pour l’aboutissement de tels projets de formation.

Repéré sur : https://www.communicaid.fr