En formation, mieux vaut viser juste dès le départ


 

Selon Serge Laroche, directeur du Laboratoire de neurobiologie de l’apprentissage, de la mémoire et de la communication à l’université Paris-Sud XI, Orsay, les souvenirs sont gravés dans la mémoire sous forme de combinaisons particulières, de modifications de synapses qui sont les jonctions entre les différents neurones.
Ces modifications doivent être consolidées, sinon le souvenir risque de disparaître. Ces mécanismes font intervenir toute la machinerie moléculaire des neurones.
La synapse est le principal pilier de la formation et du stockage des souvenirs.
Le cerveau est composé de plusieurs centaines de milliards de neurones reliés entre eux et qui communiquent via un code véhiculé sous forme d’impulsions électriques. Il peut remodeler et reconfigurer en permanence ses propres circuits grâce à la plasticité des connexions entre les neurones.

lire la suite de l’article : http://www.ancrage-memoriel.fr/article/en-formation-mieux-vaux-viser-juste-des-le-depart-la-preuve-par-la-chimie-du-cerveau/